Inscrivez-vous pour une réunion de dépistage maintenant!

Professionnels & Éducateurs

Orthophoniste à la CSEM

Le rôle principal de l'orthophoniste est de consulter et de collaborer avec l'équipe scolaire pour répondre aux besoins de communication des élèves. L'orthophoniste se concentre sur les domaines du langage, de la littératie, de la communication sociale, du bégaiement et de la parole. La prestation de services est principalement de nature consultative et comprend la prévention, l'évaluation et des interventions ciblées à court terme (à des fins de formation). Après avoir déterminé les besoins de communication de l'élève, l'orthophoniste élabore des programmes, des matériels et des stratégies pour favoriser un fonctionnement optimal dans les domaines pertinents. Cela garantit que toutes les parties concernées répondent aux besoins de communication de l'élève de manière coordonnée.

 

Le domaine de la orthophonie existe depuis plus de 100 ans. Dès le début, les praticiens ont travaillé principalement sur les difficultés de parole, telles que l'articulation et le bégaiement. La profession a énormément évolué depuis ses débuts et maintenant les SLP sont formés pour travailler dans divers domaines pertinents pour la communication.

 Qu'entend-on par "communication" ? 

La communication englobe une grande variété de domaines, y compris les éléments suivants:

  •   Discours (production sonore correcte, intelligibilité dans la parole connectée, fluidité de la parole discours/bégaiement, etc. )
  •   Compréhension du langage (langage réceptif)
  •   Expression du langage (langage expressif)
  •   Pragmatique (utilisation du langage dans les contextes quotidiens)
  •   Alphabétisation (lecture et écriture)

 

Tous les SLP détiennent des diplômes de maîtrise et sont formés pour travailler avec une variété de groupes d'âge et des défis de communication. Tous les SLP doivent être autorisés par un ordre professionnel et sont liés à un code de déontologie. Les SLP exercent leur profession dans de nombreux contextes différents, notamment les écoles, les cliniques, les hôpitaux, les centres de réadaptation et en pratique privée.

Les SLP basés à l'école travaillent généralement avec des élèves du primaire, mais certains travaillent également avec des élèves du secondaire. Au Québec, les SLP sont mandatés pour donner la priorité aux étudiants atteints de troubles du langage réceptif sévères et expressifs sur leurs dossiers. Ces étudiants sont validés par le MEQ et assignés un code handicapé (Code 34). Le ministère alloue des fonds pour que les commissions scolaires puissent allouer des ressources à ces élèves.

 

Les étudiants codés 34 présents avec le profil de communication suivant:

  • Un retard de langage réceptif modéré à sévère; retard de langage expressif sévère
  • Un retard de langue officielle modéré à sévère; retard de langue expressif sévère

 

Certains étudiants codés 34 présentent également des troubles de la parole, et la plupart sont atteints de troubles de l'alphabétisation. On peut s'attendre à ce que les élèves ayant des difficultés de langage oral présentent des difficultés de compréhension de la lecture et d'expression écrite.

 

Pourquoi se concentrer sur les étudiants codés 34? 

Le MEQ reconnaît que les étudiants ayant ce profil d'apprentissage sont à risque important d'échec scolaire. Toutefois, s'ils reçoivent des interventions pédagogiques appropriées axées sur le renforcement de leurs compétences en communication et l'utilisation de stratégies compensatoires pour contourner leurs difficultés, ces étudiants ont de bonnes chances d'obtenir les crédits nécessaires pour obtenir leur diplôme d'études secondaires.

 

Qu’en est-il des étudiants qui ne présentent pas de troubles de la langue sévères? Souvent, les SLP scolaires reçoivent des références pour les étudiants atteints de troubles de la parole, de troubles de l'alphabétisation, d'autisme et d'autres troubles du développement. Il est nécessaire que les SLP hiérarchisent leurs dossiers en fonction de nombreux critères, y compris (mais sans s'y limiter):

  •   Sévérité du désordre
  •   Effet du trouble sur le fonctionnement académique et social de l’étudiant
  •   Prognostic
  •   Calendrier et considérations de charge de travail

 

Comment les SLP scolaires peuvent-ils répondre au mieux aux besoins des élèves ayant des défis de communication? 

The oples Tions qui fournissent des services à la clientèle d'âge scolaire sont les suivants:

  • Consultatif
  • Collaboration des enseignants et co-enseignement
  • Intervention en classe
  • Intervention de retrait

 

De nombreux parents et éducateurs croient que le modèle traditionnel de prestation de services est le plus efficace. Cela est largement vrai pour l'évaluation formelle et dans les cas où une intervention hautement spécialisée et ciblée est nécessaire pour travailler sur des objectifs spécifiques de communication. Cependant, les experts du domaine préconisent maintenant un modèle plus souple selon lequel la localisation de la prestation des services est déterminée par les besoins du client à chaque étape de son processus d'intervention, que ce soit pour l'évaluation ou l'intervention.

 

Qui décide ? En ce qui concerne l’intervention de la parole et du langage, le SLP possède à lui seul l’expertise nécessaire pour identifier les conditions qui optimiseront la réponse de l’élève à l’intervention. Le client (s'il est prêt à participer au processus décisionnel sur le plan du développement) devrait également avoir une contribution directe à la décision.

Des compétences de communication efficaces sont le plus souvent requises en classe, et non dans un bureau doté d'un SLP. Les enseignants passent beaucoup plus de temps en contact direct avec les élèves que les SLP. Par conséquent, il est essentiel que les éducateurs et les SLP travaillent en collaboration pour identifier les objectifs, ainsi que pour élaborer des méthodes pédagogiques et des interventions, afin de s’assurer que les élèves développent et utilisent leurs compétences en communication là où ils en ont le plus besoin, en classe!

Les étapes du développement sont des choses que la plupart des enfants peuvent faire à un certain âge.

Tous les enfants se développent à leur propre rythme et un enfant peut ne pas posséder toutes les compétences avant la fin de la tranche d'âge. 

 

Discours

Le tableau ci-dessous montre les âges auxquels la plupart des enfants anglophones développent les sons. Les enfants apprenant plus d'une langue peuvent développer certains sons plus tôt ou plus tard.

À 3 mois

Émet des sons gazouillants

À 5 mois

Rit et émet des sons ludiques

À 6 mois

Émet des babillages semblables à la parole, tels que puh ba, mi, da

À 1 an

Émet de longues séries de babillages comme mimi, upup, bababa

À 3 ans

Dit m, n, h, w, p, b, t, d, k, g, et f en mots

Les personnes familières comprennent le discours de l'enfant

By 4 years

Dit y et v en mots

Peut encore faire des erreurs sur s, sh, ch, j, ng, th, z, l, et r les sons

La plupart des gens comprennent le discours de l'enfant

 

langage

One Year

  • Reconnaît son nom
  • Dit 2-3 mots en plus de "mama" et "papa"
  • Imite des mots familiers
  • Comprend des instructions simples
  • Reconnaît les mots comme des symboles pour les objets : par exemple, montre le garage en entendant "voiture", et miaule en entendant "chat".

 

Un à deux ans

  • Comprend le mot "non"
  • Utilise de 10 à 20 mots, y compris des noms
  • Combine deux mots comme "papa au revoir"
  • Fait signe au revoir et joue à "pâte à gâteau"
  • Imite les "sons" des animaux familiers
  • Donne un jouet quand on le lui demande
  • Utilise des mots comme "encore" pour exprimer ses besoins
  • Montre ses orteils, ses yeux et son nez
  • Apporte un objet d'une autre pièce lorsqu'on le lui demande

 

Deux à trois ans

  • Identifie les parties du corps
  • Parle avec soi-même et ses poupées
  • Demande "qu'est-ce que c'est?" et "où est mon?"
  • Utilise des phrases négatives de deux mots comme "pas vouloir".
  • Forme certains pluriels en ajoutant "s"; livre, livres
  • Possède un vocabulaire de 450 mots
  • Dit son prénom, montre son âge avec les doigts
  • Combine des noms et des verbes comme "maman va"
  • Comprend des concepts temporels simples comme "hier soir", "demain"
  • Se réfère à lui-même comme "moi" plutôt que par son nom
  • Essaie d'attirer l'attention des adultes: "regarde-moi"
  • Aime entendre la même histoire répétée
  • Peut dire "non" quand il veut dire "oui"
  • Parle aux autres enfants aussi bien qu'aux adultes
  • Résout les problèmes en parlant au lieu de frapper ou pleurer
  • Répond aux questions commençant par "où"
  • Nomme des images et des objets courants
  • Utilise des phrases courtes comme "moi vouloir plus" ou "moi vouloir biscuit"
  • Associe 3 à 4 couleurs, reconnaît les notions de grand et petit

 

Trois à quatre ans

  • Peut raconter une histoire
  • A une longueur de phrase de 4 à 5 mots
  • Possède un vocabulaire de près de 1000 mots
  • Nomme au moins une couleur
  • Comprend les mots "hier", "été", "l'heure du déjeuner", "ce soir", "petit-grand"
  • Commence à obéir aux demandes comme "mets le bloc sous la chaise"
  • Connaît son nom de famille, le nom de la rue où il/elle habite et plusieurs comptines

 

Quatre à cinq ans

  • A une longueur de phrase de 4 à 5 mots
  • Utilise le passé composé correctement
  • A un vocabulaire d'environ 1500 mots
  • Montre les couleurs rouge, bleu, jaune et vert.
  • Identifie les triangles, les cercles et les carrés.
  • Comprend "Le matin", "prochain", "midi".
  • Peut parler de conditions imaginaires comme "J'espère".
  • Pose beaucoup de questions, demande "qui ?" et "pourquoi ?"

 

Cinq et six

  • A une longueur de phrase de 5 à 6 mots.
  • A un vocabulaire d'environ 2000 mots.
  • Définit les objets par leur utilisation (on mange avec une fourchette) et peut dire de quoi les objets sont faits.
  • Connaît les relations spatiales comme "sur", "derrière", "loin" et "près".
  • Connaît son adresse.
  • Identifie une pièce d'un cent, cinq cents et dix cents.
  • Connaît les opposés courants comme "grand/petit".
  • Comprend "pareil" et "différent".
  • Compte dix objets.
  • Pose des questions pour obtenir de l'information.
  • Fait la distinction entre sa main gauche et sa main droite.
  • Utilise tous les types de phrases, par exemple : "Allons au magasin après avoir mangé".

1. Guide d'alphabétisation précoce: 

Cette ressource a été créée pour guider les enseignants de K4 et K5 sur la meilleure façon de stimuler les compétences d'alphabétisation précoce chez les étudiants, selon la recherche dans le domaine de l'alphabétisation précoce dans le domaine de la science de la lecture.

Cette ressource fournit de l'information et des activités pour:

  • Chacune des compétences de sensibilisation phonologique à être enseignée explicitement en K4 et K5
  • Connaissance alphabet, et correspondance de lettre sonore pour K5 
 

English: https://bit.ly/3smM8Uu 

French: https://bit.ly/397JdIy

 

2.Kit de langage émotionnel social:

Mettre les émotions en mots; soutenir le bien-être émotionnel social des étudiants par le biais de compétences linguistiques.

 

Le Centre d'excellence pour le développement de la parole et du langage a fourni des trousses contenant des livres, des activités et du matériel pour aider les élèves à comprendre et exprimer leurs émotions. Toutes les écoles d'anglais et bilingues de base et la plupart des écoles d'immersion française ont déjà reçu leurs kits à partager entre leurs classes de K4 et K5. Des trousses au CdE peuvent être prêtées à d'autres commissions scolaires. Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour voir une brève explication et une démonstration du contenu du kit.

 

Présentation SEL

Passcode: x0M%.VmB

 

Guide d'activité

Description du kit

Stratégies innovantes en littératie - CoE PIM et CoE SLD


Cette ressource est un ensemble complet de stratégies élaborées en collaboration par des professionnels travaillant avec le CoE PIM et le CoE SLD. Il est conçu pour développer des stratégies de lecture et d'écriture partagées pour les étudiants qui ont des besoins de soutien accrus, sachant que ces étudiants peuvent progresser vers devenir lecteurs et écrivains avec le soutien et les opportunités appropriés.

ESCALADE Programme est un programme d'intervention pour les adolescents avec un trouble du langage développemental (DLD) conçu pour aider à améliorer leurs compétences linguistiques, de communication, de socialisation et de planification, ainsi que leur conscience de soi en relation avec DLD.

Pratiques affirmant la neurodiversité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachel Dorsey, M.Sc, CCC-SLP, Autistic SLP

19 mai 2023

Cette présentation examinera les pratiques de l'autisme et de thérapie pour les clients autistes à travers une lentille nuancée qui est à la fois l'affirmation de la neurodiversité et l'affirmation clinicienne. Les pratiques thérapeutiques seront examinées en ce qui concerne la communication sociale, la flexibilité cognitive, la régulation émotionnelle et l’auto-défense dans une gamme de contextes ciblant l’auto-défense et la réglementation, et la promotion de liens sociaux significatifs pour les étudiants autistes.

 

Avec l’essor du plaidoyer autiste touchant les domaines de l’éducation et de la santé, les SLP commencent à changer leur pratique vers la pratique de la neurodiversité-affirmant. Cependant, les SLP sont maintenant confrontés à la tâche d’intégrer les pratiques affirmant la neurodiversité avec les connaissances qu’ils ont acquises grâce à leur propre éducation et expérience clinique.

 

Déverrouillage des phrases : Une méthode pour enseigner la compréhension de la lecture au niveau des phrases

Bonnie Singer, Ph.D, CCC-SLP

Avril 2022

Les problèmes de syntaxe sont fréquents chez les étudiants qui luttent avec la langue. Ils doivent savoir comment les phrases sont construites pour comprendre ce qu'ils lisent. La compréhension de la peine est influencée de manière mesurable par la mémoire de travail, et les étudiants ayant une variété de problèmes de langage et d'apprentissage présentent des limitations de mémoire de travail. En tant que tels, ces étudiants sont à risque élevé de difficulté académique en lecture.

Cet atelier présente des méthodes d'enseignement de la compréhension du niveau de phrase qui soutiennent explicitement la mémoire de travail. Nous couvrirons quatre types de phrases et quatre concepts grammaticaux, décrivant de nouvelles approches pour l'enseignement direct et l'intervention sur le plan des programmes. Des pratiques appliquées avec les concepts présentés seront fournies.

 

Soutien à la littératie et à l'apprentissage académique des élèves avec un DLD dans la salle de classe

Lisa Archibald, Ph.D, SLP

Janvier 2022

Le trouble du langage développemental (DLD) est un trouble du spectre car il affecte plusieurs compétences linguistiques connexes avec des compétences affectées différentes en termes de gravité et de combinaison entre les individus. Environ la moitié des personnes atteintes de DLD peuvent également avoir une dyslexie, ce qui fait référence à des difficultés de lecture précise et/ou fluide des mots. De manière générale, la dyslexie et la DLD peuvent être considérées comme correspondant à des difficultés avec les deux composantes de la lecture, la reconnaissance de mots et la compréhension du langage, respectivement. Les enfants atteints de DLD et de dyslexie exigent des possibilités d'apprentissage explicites, systématiques, intenses et ciblées. Dans cette conférence, nous examinerons comment créer les meilleures possibilités d'apprentissage de la langue et de l'alphabétisation pour ces enfants en classe. L'accent sera mis davantage sur la collaboration en classe SLP-éducateur fondée sur des données probantes pour soutenir les enfants atteints de DLD.

 

Répondre aux défis de lecture, d'écriture et d'orthographe des élèves : cela nécessite une équipe

Kenn Apel, Ph.D, CCC-SLP

Mars 2019

La réussite des efforts académiques, professionnels et sociaux des étudiants dépend souvent de leurs capacités de lecture, d’écriture et d’orthographe. Cet atelier portera sur la façon dont les éducateurs et les spécialistes peuvent fournir des instructions/interventions pour améliorer les compétences en littératie des élèves. Comprendre les compétences de sensibilisation orale et linguistique qui favorisent la lecture, l'écriture et l'orthographe aide ces professionnels à cibler les besoins spécifiques des étudiants qui luttent dans leurs compétences d'alphabétisation. L'atelier fournira un examen de la lecture, de l'écriture et de l'orthographe, suivi de directives et de suggestions spécifiques pour l'évaluation, l'instruction et la correction.

 

Apprenez-le aujourd'hui - utilisez-le demain! Stratégies pratiques pour améliorer les compétences de la fonction exécutive

Sarah Ward, M.S. CCC-SLP

Avril 2018

Cet atelier a permis de comprendre et de fonder en détail les compétences de la fonction exécutive pour une utilisation immédiate à la maison, à l'école et dans les milieux cliniques. Au-delà de la gestion des symptômes, ces compétences sont garanties pour améliorer le fonctionnement exécutif pour une vie plus indépendante et moins stressante. Vous quitterez ce séminaire avec une compétence accrue ainsi que de nombreux nouveaux outils pour votre boîte à outils, y compris les ressources des clients.

2023 ASHA Convention
November 16-18, 2023, 
Boston Massachusetts

The theme of this year’s American Speech, Language and Hearing (ASHA) Annual Convention is “Igniting Innovation”. Please visit www.asha.org for detailed information.

2023 Annual IDA Conference

October 12-14, 2023

Columbus, Ohio

The theme of this year’s International Dyslexia Association Conference is “Reading, Literacy and Learning”.  Please visit www.dyslexiaida.org for detailed information.
Répondre aux défis de lecture, d'écriture et d'orthographe des élèves : cela nécessite une équipe

Kenn Apel, Ph.D, CCC-SLP

Mars 2019

La réussite des efforts académiques, professionnels et sociaux des étudiants dépend souvent de leurs capacités de lecture, d’écriture et d’orthographe. Cet atelier portera sur la façon dont les éducateurs et les spécialistes peuvent fournir des instructions/interventions pour améliorer les compétences en littératie des élèves. Comprendre les compétences de sensibilisation orale et linguistique qui favorisent la lecture, l'écriture et l'orthographe aide ces professionnels à cibler les besoins spécifiques des étudiants qui luttent dans leurs compétences d'alphabétisation. L'atelier fournira un examen de la lecture, de l'écriture et de l'orthographe, suivi de directives et de suggestions spécifiques pour l'évaluation, l'instruction et la correction.

Soutien à la littératie et à l'apprentissage académique des élèves avec un DLD dans la salle de classe

Lisa Archibald, Ph.D, SLP

Janvier 2022

Le trouble du langage développemental (DLD) est un trouble du spectre car il affecte plusieurs compétences linguistiques connexes avec des compétences affectées différentes en termes de gravité et de combinaison entre les individus. Environ la moitié des personnes atteintes de DLD peuvent également avoir une dyslexie, ce qui fait référence à des difficultés de lecture précise et/ou fluide des mots. De manière générale, la dyslexie et la DLD peuvent être considérées comme correspondant à des difficultés avec les deux composantes de la lecture, la reconnaissance de mots et la compréhension du langage, respectivement. Les enfants atteints de DLD et de dyslexie exigent des possibilités d'apprentissage explicites, systématiques, intenses et ciblées. Dans cette conférence, nous examinerons comment créer les meilleures possibilités d'apprentissage de la langue et de l'alphabétisation pour ces enfants en classe. L'accent sera mis davantage sur la collaboration en classe SLP-éducateur fondée sur des données probantes pour soutenir les enfants atteints de DLD.

Déverrouillage des phrases : Une méthode pour enseigner la compréhension de la lecture au niveau des phrases

Bonnie Singer, Ph.D, CCC-SLP

Avril 2022

Les problèmes de syntaxe sont fréquents chez les étudiants qui luttent avec la langue. Ils doivent savoir comment les phrases sont construites pour comprendre ce qu'ils lisent. La compréhension de la peine est influencée de manière mesurable par la mémoire de travail, et les étudiants ayant une variété de problèmes de langage et d'apprentissage présentent des limitations de mémoire de travail. En tant que tels, ces étudiants sont à risque élevé de difficulté académique en lecture.

Cet atelier présente des méthodes d'enseignement de la compréhension du niveau de phrase qui soutiennent explicitement la mémoire de travail. Nous couvrirons quatre types de phrases et quatre concepts grammaticaux, décrivant de nouvelles approches pour l'enseignement direct et l'intervention sur le plan des programmes. Des pratiques appliquées avec les concepts présentés seront fournies.

Michelle Sasson, M.H.Sc., S-LP

Michelle Sasson est une orthophoniste qui a de l’expérience dans de nombreux contextes différents, avec des populations diverses. Son diplôme de premier cycle a été complété à l’Université McGill en sciences cognitives honorifiques. Elle a ensuite obtenu sa maîtrise en sciences de la santé à l’Université de Toronto, spécialisée en orthophonie. Michelle est membre certifiée de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ). Elle travaille maintenant avec des enfants d’âge scolaire à la Commission scolaire de Montréal (CEMU) et les aide à développer leur langage, leur alphabétisation, etc. Michelle est la plus récente membre de l’équipe du Centre d’excellence pour le développement de la parole et du langage.

Amanda Hajaly, M.H.Sc., S-LP

Amanda Hajaly est orthophoniste et orthophoniste et membre certifiée de l’Ordre des orthophonistes et des audiologistes du Québec (OOAQ). Ses études de premier cycle ont été terminées à l’Université Concordia où elle a obtenu deux baccalauréats en sciences linguistiques avec distinction et en psychologie. Elle a ensuite obtenu sa maîtrise en sciences de la santé, spécialisée en orthophonie, à l’Université d’Ottawa. Elle est orthophoniste bilingue (français/anglais) à la Commission scolaire anglaise de Montréal. Elle continue de développer son expertise en tant que membre de l’équipe du Centre d’excellence pour le développement de la parole et du langage.

Razan Khobieh, M.Sc.A, SLP-(c)

Razan Khobieh est orthophoniste à la Commission scolaire anglaise de Montréal. Elle a plus de 14 ans d’expérience dans divers milieux et avec des populations diverses. Elle a obtenu son diplôme de premier cycle en linguistique avec distinction et une mineure en éducation à l’Université Concordia, tandis que son diplôme d’études supérieures en troubles de la communication a été complété à l’Université McGill. Razan est membre certifié de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ). Elle est également certifiée dans le programme de formation des parents de Hanen, Lexercise (littératie structurée) et Lidcombe (programme de bégaiement). Razan est l'un des coordonnateurs du Centre d'excellence pour le développement de la parole et du langage.

Karina Ismail, M.Sc.(A), S-LP

Karina est une orthophoniste bilingue qui valorise grandement les pratiques inclusives favorisant une approche d’ouverture professionnelle et d’équité, pour tous – dans des contextes neurodiversois, multiculturels et multilingues. Aujourd’hui, elle apporte son expertise et son plaidoyer à différentes tables professionnelles. Elle est membre du groupe de travail EDI (équité diversité inclusion) de l’OOAQ, a rejoint l’équipe du ministère de l’Éducation (MEQ) Direction de Soutien aux Milieux Scolaires et Partenaires de l’Éducation (DSMSPE) et est membre du comité national RADLD Canada. Elle a eu le plaisir d’être coordinatrice au Centre d’Excellence pour le Développement de la parole et du langage, et d’occuper le rôle de l’ASRSE (Agence des Services Régionaux de Soutien et d’Expertise) – MEQ, depuis 2018.

Carol Jazzar, M.Sc., S-LP

Carol Jazzar est orthophoniste travaillant dans divers milieux éducatifs depuis plus de 35 ans. Elle est actuellement orthophoniste à la Commission scolaire anglaise de Montréal. Son diplôme de premier cycle a été obtenu à l’Université McGill dans les domaines de la psychologie du développement et de la linguistique, tandis que son diplôme d’études supérieures en troubles de la communication (orthophonie) a été obtenu à l’Université de Boston. Carol est coordonnatrice du Centre d'excellence pour le développement de la parole et du langage depuis 2001.